Historique de l'association

Nos racines

 

En 1966, à l’occasion du tricentenaire de la fondation de la ville, l’exposition « Lorient et la mer - 300 ans d’histoire » remporta un grand succès auprès du public et préfigura ce que pouvait être un Musée de la Compagnie des Indes.

La municipalité décida la création d’un Musée chargé d’évoquer l’histoire de cette grande aventure maritime et commerciale.

Le Comité du Tricentenaire, présidé par Monsieur Mansion, ancien Secrétaire Général de la ville, s’étant transformé en  « Association des Amis du Musée de Lorient », eut pour tâche, en liaison avec le conservateur du Musée, de promouvoir les collections du futur Musée de la Compagnie des Indes.

Grâce aux recettes des expositions organisées par l’Association, le premier noyau des collections fut constitué en quelques années.

Parallèlement, une politique de dépôts menée auprès des Musées nationaux par le Conservateur, permit un accroissement sensible des collections.

En 1973, la municipalité prit le relais avec un plan de financement assurant des acquisitions substantielles et régulières.

Cela permit d’entreprendre un programme de construction des maquettes des différents types de vaisseaux de la Compagnie des Indes.

La Massiac, vaisseau de la Cie des Indes

Collection du Musée de la Compagnie des Indes

Ville de Lorient

En 1977, la ville de Lorient, consciente de l’intérêt  de présenter dans le cadre historique son Musée de la Compagnie des Indes, a pris la décision après accord avec la Marine Nationale et le Musée de la Marine, de le transférer dans la Citadelle de Port-Louis rénovée.

En 1982 a été signé avec la Marine Nationale une convention affectant au Musée de la Compagnie des Indes le bâtiment Nord entourant la cour Lourmel.

En juillet 1984, le Musée de la Compagnie des Indes ouvre ses portes et ses collections au public. Ces collections, très variées, forment un ensemble cohérent de gravures, cartes, papiers peints, peinture, meubles, objets et maquettes sur l’histoire de Lorient, des comptoirs d’Afrique, des Indes et de la Chine.

La Marine est représentée par de nombreuses maquettes montrant les différents types de bateaux qu’utilisaient les Compagnies des Indes.

Ces collections, étant donné leur importance en nombre et en qualité, ne pouvaient provenir des seules acquisitions de la ville. Des concours importants nous ont été ménagés. Aussi, nous exprimons notre reconnaissance à tous ceux qui nous ont aidés par leur active contribution, à réunir un ensemble aussi exceptionnel :

  • Musée National des Arts Africains et Océaniens (fermé en 2003, ses collections ont rejoint celles du Musée du quai Branly)

  • Musée de l’Homme

  • Musée Guimet

  • Musée Carnavalet de Paris

  • Musée de Cluny de Paris

  • Musée national de la Marine

  • Le Capitaine de Vaisseau Jean Delouche, pour la réalisation des maquettes.

marque2.png